Ubuntu. Grandeur et Décadence ?

Par @Quack1 dans le
Tags : #Ubuntu, #Canonical, #Ubuntu 13.04, #planet-libre, #planet-ubuntu,
Partagez cet article! ~ Google+ ~ ~ Linkedin ~ Mail
Flattr this

 

Ça fait un moment déjà que je pensais à écrire cet article. Et finalement la sortie d'Ubuntu 13.04, aka The Raring Ringtail, et surtout les réactions suscitées ici et ont fini par me lancer dans cet article.

Un peu d'histoire

Pour commencer, posons quelques bases nécessaires à la compréhension du pourquoi de cet article. Canonical, société éditrice d'Ubuntu a publié jeudi dernier la version 13.04 de son système d'exploitation, soit la 18eme release stable depuis la création de l'OS.

Il y a 2 an, lors de la sortie de la version 11.04, Ubuntu abandonnait l'environnement de bureau Gnome, alors dans sa version 2, pour intégrer son propre environment, Unity, apportant dans le même temps une refonte graphique totale de son système et de nombreuses améliorations visuelles dignes de Mac OSX.

Ces changements n'ont malheureusement pas été totalement bénéfiques pour Ubuntu. Malgré qu'ils permettent à des néophytes d'intégrer beaucoup plus facilement le milieu GNU/Linux, de nombreux autres utilisateurs ont quitté le navire, faisant ainsi perdre à Ubuntu, selon Distrowatch, sa 1ere place au top des Distributions Linux les plus utilisées.

Cependant, le pire est arrivé au cours de la dernière année. Lors de la sortie de la version 12.10, Canonical choisi d'intégrer au Dash d'Unity des résultats de recherche Amazon, transitant par les serveurs de Canonical. Poussés par leur mentor Steve Jobs^W^WRichard Stallman, les plus barbus crient au scandale.

Plus tôt dans la même année, Canonical annonce travailler sur plusieurs grands projets. Une TV connectée tournant sur une version modifiée d'Ubuntu, une version d'Ubuntu pour Android, permettant de bénéficier d'un OS complet sur son téléphone, en branchant simplement celui-ci a un clavier et à un écran. Enfin, en fin d'année dernière, Ubuntu Touch, pour smartphones et tablettes est annoncé, puis présenté au CES 2013, apportant avec lui son lot d'améliorations par rapport à Android et iOS.

Cette dernière annonce à été suivie de l'annonce de Mir, nouveau moteur graphique développé pour remplacer le vieillissant X11 au sein d'Ubuntu, mais surtout au sein d'Ubuntu Touch, pour unifier les systèmes graphiques de tous les systèmes proposés par Canonical.

Enfin, la mouture "Avril 2013" de l'OS est publiée la semaine dernière, avec pour beaucoup, trop peu de nouveautés.

Mais alors?

Le "probleme" qui m'a amené à écrire ce billet, c'est que je lis de plus en plus d'articles chez d'autres blogueurs à propos des points que je viens justement de lister plus haut. Mais au moment de leur répondre par commentaire, je me rend compte que j'ai trop de choses à dire et que j'aurais à répéter trop souvent mes arguments pour chaque article. Donc je vais faire un gros billet global que je linkerais directement dans leurs commentaires!

Il ne faut cependant pas croire que je pense qu'ils ont tous complètement tort et que ce ne sont que des gros trolls. Au contraire, je suis parfois d'accord avec eux, et je ne pense pas que troller, d'un côté comme de l'autre, puisse faire avancer le débat.

Sur ces bonnes paroles, commençons! :-)

De la popularité d'Unity

La nouvelle interface graphique d'Ubuntu, depuis 2 ans déjà, est Unity. Plus User-Friendly, elle apporte comme grandes nouveautés la présence d'un lanceur d'applications sur la gauche de l'écran, d'un Dash qui permet de rechercher des fichiers et lancer des applications, et d'un menu unifié dans le haut de l'écran. Enfin, de nombreux effets visuels sont ajoutés, au moyen notamment de Compiz, qui est directement intégré à Unity.

Autant le dire clairement, c'est radicalement différent de Gnome 2, l'ancien gestionnaire de fenêtres de la distribution.

A mon sens, le seul inconvénient ici est la présence de Compiz, puisque cela rend plus difficile l'installation d'Ubuntu sur une machine plus légère et moins performante au niveau graphique. C'est pour cette raison qu'une version Unity2D avait été publiée pour désactiver les effets visuels et permettre à l'ensemble de tourner plus facilement sur des machines plus anciennes.

A part Compiz, je trouve que l'interface est très agréable à utiliser et permet de se passer presque complètement de souris. Lorsqu'il fallait avec Gnome 2 l'utiliser pour lancer une application en naviguant dans les menus, il suffit simplement ici d'appuyer sur la touche Super (ou Windows) puis de taper le nom du logiciel et faire Entrée pour lancer une application. Je ne vais pas détailler ici tous les raisons pour lesquelles j'apprécie Unity, vous pouvez en retrouver certaines dans un article que j'avais écrit il y a un an et qui est toujours d'actualité.

Je pense que si les haters critiquent autant Unity et Ubuntu c'est à la base parce qu'on leur change leur environnement pour quelque chose de plus moderne, de plus visuel, et de plus "accessible" qu'un Gnome 2. On peut d'ailleurs voir le même effet vis à vis de Gnome 3 qui tarde à plaire alors que c'est également du Gnome. Il suffit pour cela de regarder le nouvel engouement pour Xfce notamment.

Amazon dans le Dash - Le loup dans la bergerie?

Alors là on aborde les choses sérieuses... Ubuntu affiche depuis 1 ou 2 versions des résultats de recherche Amazon dans le Dash, en fonction de ce qui est tapé par l'utilisateur. Le problème n'est pas fondamentalement Amazon, mais plutôt le fait que les recherches et les résultats passent par les serveurs de Canonical pour être "anonymisés" avant d'atterrir chez Amazon. On a donc des données utilisateur qui passent chez Canonical.

En soi, ce n'est pas, à mon sens, un très gros problème. Je m'explique.

Cette fonctionnalité est très facilement desactivable via les paramètres du système. Donc OK, c'est actif par défaut, mais c'est pas le premier truc qu'on nous active par défaut sur un produit quelconque, et ce sera sûrement pas le dernier. Suffit de prendre 30 secondes pour décocher une case...

Ensuite, il faut un peut réfléchir à la qualité et à la quantité des informations qui sont envoyées à Amazon par cette fonctionnalité. Si les gens avaient utilisé un peu Unity avant de basher a tout va, ils auraient bien compris qu'on ne fait pas dans le Dash des recherches complexes dans lesquelles on donne toutes ses mensurations et le code de sa carte bleue. Au maximum, on va taper un nom de logiciel, bien souvent après avoir tapé 3 lettres l'application cherchée s'affiche et on appuie sur Entrée. Pour chercher de fichiers, c'est bien la même chose. Soit on connaît son nom, on tape 4 lettres et c'est fini, soit on passe directement par Nautilus pour être plus efficace. Donc au final Amazon et Canonical ne pourront pas faire grand chose de mes "Fir" et "Sub".

C'est le problème courant résolu par une analyse de risques, on croit qu'il y a un problème mais en fait non, on ne leak quasiment pas d'infos. Donc c'est sûr, après si les gens n'ont pas d'autre opinion que celle que Stallman leur a demandé d'avoir on va pas pouvoir avancer. (Oui, troll spotted ;-)).

Enfin, c'est il y a un point qu'il faut garder à l'esprit : Canonical est une entreprise qui, même si elle fait des logiciels libres, a besoin de faire rentrer de l'argent. Je pense donc que le partenariat avec Amazon peut leur permettre d'arriver à un équilibre financier, et si c'est le prix à payer pour avoir une distribution stable, qui marche, et qui soit libre, je suis OK avec ça.

Trop de diversification? Perte des efforts?

Je vous le disais en intro, Canonical a, depuis 1 an, énormément communiqué sur de nombreux produits dérivés d'Ubuntu, comme l'Ubuntu TV ou plus récemment Ubuntu Touch.

Il est vrai, comme le dit Frederic dans son article, que Canonical se diversifie beaucoup. Je cite Fred, qui lui même cite Cyrille Borne :

L’impression que me donne de plus en plus Canonical, c’est d’être la société qui essaie, qui propose, mais qui ne concrétise pas. Et encore quand je dis qui essaie, du fait de ne voir aucun appareil commercialisé, le terme est un peu fort.

Donc oui, Canonical propose beaucoup, la TV plus les smartphones, ça fait 2 grosses annonces en 1 an mais sans produit commercialisé. C'est vrai, pour l'instant, on n'a toujours rien. Mais le processus de développement d'un produit (qui plus est, un logiciel), puis la recherche de partenaires pour la partie hardware, puis la production, la communication, la mise en vente, ça peut prendre du temps. Autre point, on ne trouve pas, ou très peu, de TV connectée de ce type en ce moment, hormis l'Apple TV qui ne m'a pas l'air très utilisée. Peut être que Canonical attend que cette activité se développe avant de rentrer sur le marché. À vrai dire, je ne sais pas. En tout cas, une TV comme ça ça pourrait m'intéresser!

Pour les smartphones, je suis plus partagé. Je ne suis pas certain qu'Ubuntu Touch puisse vraiment faire la différence sur le marché, mais en même temps, à part les geeks, les gens ne cherchent pas à avoir forcément un iOS ou un Android. Dans mon entourage de non geeks, les gens connaissent l'iPhone, ok, normal, sinon ils connaissent "un LG", ou "un Samsung", sans savoir que tout ces appareils tournent sur le même OS. Donc dire qu'Ubuntu Touch serait de trop sur le "duopole iOS / Android". Je pense que les constructeurs sont un peu frileux à sortir de nouveaux produits, mais les consommateurs n'en auront que faire de savoir si c'est propulsé par de l'Android, de l'Ubuntu ou du Firefox OS. Le plus important, encore une fois, c'est la comm' autour de ça. Si c'est bien emballé pour que l'utilisateur lambda s'y intéresse, je pense que ça peut vraiment marcher. Ubuntu Touch m'a l'air vraiment prometteur de part ses nouveautés.

Canonical veut-il nettoyer l'univers des gestionnaires graphiques à grand coup de Mir (Vaisselle) ?

À propos de Mir, j'ai peu de chose à dire. La plupart des distrib' travaillent ou encouragent Wayland, Canonical fait le choix (fou ?) de tout plaquer et développer son propre manager graphique : Mir. La raison ? Avoir un système graphique unifié pour tous ses devices : Ubuntu, Ubuntu Touch (, Ubuntu TV ?). Le problème est que Mir ne sera (à priori) pas compatible avec Wayland, et que la portabilité entre les deux risque d'être complexe.

À mon sens, les deux partis sont en tort ici :

  • Les "anti-Mir" : l'interêt du libre n'est-il justement pas d'avoir du choix ? D'avoir une multitude d'outils interopérables entre eux pour offrir plus de choix aux utilisateurs ? En faisant le choix de développer Mir de son côté, Canonical permet aux utilisateurs de choisir un nouveau moteur graphique (ou pas...)
  • Canonical et l'équipe de Wayland sont également en tort, puisque le premier (ou second, c'est selon votre point de vue) point fort du monde du libre est d'offrir des services standards. Problème : les équipes de Mir et Wayland ne se sont pas accordées sur un format commun, une API commune, à offrir afin que l'utilisateur puisse changer à sa guise sans souci.

Je suis donc ici plus modéré que tous les trolls anti-Ubuntu : Canonical a bien fait de développer sa solution pour unifier son système sur plusieurs plate-formes, mais il aurait été, à mon sens, plus judicieux d'en parler avant et de se concerter avec les équipes de Wayland pour avoir de systèmes compatibles entre eux.

Ubuntu 13.04 trop maigre en nouveautés ?

Enfin, dernier point que je souhaitais aborder : la "maigre" release qu'est Ubuntu 13.04.

Alors, oui, Ubuntu 13.04 apporte peu de nouveautés par rapport aux précédentes releases de l'OS, l'utilisateur ne voit pas vraiment la différence par rapport à la 12.10, à part quelques modifications visuelles mineures. Mais, juste comme ça, je voudrais poser une question simple : quels sont les OS qui arrivent à sortir autant de nouveautés tous les 6 mois ? On a beau ne pas aimer Ubuntu et/ou Unity, il faut reconnaitre que Canonical travaille énormément sur son système, et apporte beaucoup au libre, notamment à Debian qui (si je me plante pas) reçoit des mises à jour d'Ubuntu...

On n'a donc peut être pas de nouveautés majeures et visuelles, par contre, le système est beaucoup plus stable et Unity moins gourmand en ressources que sur la version précédente. Je vois clairement la différence sur mon laptop pourtant pas si vieux (1 an 1/2). De nombreuses améliorations du code de coeur du système ont également été effectuées pour obtenir une qualité de code plus aboutie au sein d'un OS unifié pour toutes les plate-formes.

Donc, finalement, c'est plutôt bien de faire sa mise à jour je pense ;-)

Conclusion ?

En conclusion, j'aime toujours autant Ubuntu. Il ne faut pas oublier que si bon nombre de gens (du grand public) utilisent du libre aujourd'hui cela vient beaucoup d'Ubuntu. C'est pour moi une très bonne distribution, qui devient de plus en plus mature pour une utilisation massive par le grand public ou en entreprise.

Cependant, je garde un oeil sur les dérives "Apple-esque" de Canonical qui tend à vouloir peut être trop contrôler l'expérience de ses utilisateurs et les bloquer dans un environnement "tout-Ubuntu".

 

Voilà, messieurs-dames les trolls, si vous attendiez depuis le début de cet article pour vous lancez, allez-y, les commentaires sont tout à vous! :-)

Cet article est libre et diffusé sous une licence Creative Commons CC-BY-NC. Vous pouvez rémunérer son auteur en utilisant le système Flattr :
Flattr this

Comments !