MAO : Monter son (petit) home-studio sous Linux

Par @Quack1 dans le
Tags : #Ardour, #Guitare, #Guitarix, #Home Studio, #Jackd, #MAO, #Musique, #Rakarrack, #Ubuntu, #Ubuntu Studio, #planet-libre, #planet-ubuntu,
Partagez cet article! ~ Google+ ~ ~ Linkedin ~ Mail
Flattr this

Home Studio

Jusqu'alors, le seul moyen pour les musiciens, et en particulier les guitaristes, de pouvoir s'enregistrer et rajouter quelques effets sur leur son était d'avoir un Mac et de s'acheter un logiciel de MAO très couteux, type Cubase, ou autre. Bref, il fallait un assez gros budget, et ça pouvait décourager plus d'un musicien amateur qui aurait eu envie de se lancer dans la prod'.

Et là, MonSeigneur du Logiciel Libre arrive sur son grand cheval blanc, et nous donne plusieurs excellent logiciels qui permettent de simuler ampli et effets pour sa guitare, pour ensuite l'enregistrer dans un éditeur multi-pistes. En plus de ça, on peut rajouter une batterie grâce à une boite à rythme, brancher un clavier, bref, faire tout ce qu'on fait dans un vrai studio, mais avec un simple ordinateur sur Linux :D

Je vais ici vous présenter ma configuration, vous verrez en lisant ceci que vous n'aurez aucune limite... Avant de tout détailler, je vais vous présenter rapidement les choses, avec un petit schéma pour faire plus simple :-)

Votre instrument est branché sur une carte son, elle-même reliée à votre machine. Cette carte va envoyer le son qu'elle reçoit à un serveur de son qui va gérer toutes les entrées et sorties de son du système (on verra ça en détail plus tard). Ce logiciel va connecter l'entrée physique (la guitare) à notre logiciel de simulation d'ampli, connecter ce logiciel à celui de simulation d'effets, puis connecter sa sortie à la sortie physique, soit nos enceintes.

Tout ceci se fera très facilement sous Linux, sans ligne de commande, bref, que des choses qui sont à la portée d'un ingé son!!

Pour commencer, il faut du (bon) matos...

Dans la partie "hardware" de ce tutoriel, il y a essentiellement 2 choses auxquelles faire attention, les deux bouts du schéma : la carte son en entrée, et les enceintes en sortie. En fait, ça fera 3, si on prend en compte la machine en elle même.

Ici, je ne pense pas que je pourrais être d'une grande aide pour vous, puisque j'utilise simplement mon laptop. Je n'ai pas monté de machine uniquement dédiée à la MAO, et je n'ai pas racheté de carte son. Je branche ma guitare en direct sur la prise mini-jack de mon pc portable. Si vous voulez montez votre machine pour faire principalement de la MAO, privilégiez un bon processeur et de la RAM, utile pour gérer le signal en temps réel et stocker vos enregistrements. Pour la carte son, et tout le reste en général, vous pouvez vous rendre sur linuxMao, référence en matière de MAO sous linux. Il faut bien faire attention d'en choisir une qui soit compatible avec les pilotes Linux ainsi qu'avec notre serveur de son.

Moi, pour l'instant, je ne fais pas beaucoup de musique, et je ne cherche pas à avoir un rendu professionnel, donc mon matos est (pour l'instant) suffisant.

En matière d'enceintes, je pense qu'il faudrait que je commence à investir. Je n'ai que des petites enceintes du bureau, et ça devient vraiment limite quand je pousse un peu sur les effets. Il me faudrait au moins du 5.1, avec un caisson de basses et un peu plus de watts....

Donc pour débuter, vous pourrez sûrement faire avec le matériel que vous avez déjà!! Il faut juste vérifier que vous recevez bien du son depuis votre guitare. Pour se faire, branchez là sur votre ordinateur, puis sous Ubuntu lancez le gestionnaire de son (allez dans les paramètres systèmes, puis "Son", puis onglet "Entrée"). Montez le volume d'entrée, puis grattez les cordes. Vous devriez normalement voir la barre de niveau bouger, signe que du son arrive sur la carte.

Si vous n'avez pas de son, je ne vais pas trop pouvoir vous aider, puisque chez moi tout à marché du premier coup... Je pense que le mieux sera de mettre à jour vos pilotes, puis d'aller faire un tour sur Google.... Sinon, vous pouvez aussi tenter d'avancer dans les étapes suivantes. L'installation de logiciels tels que le serveur de son pourrait peut être installer d'autres pilotes et composants qui feront marcher le bazar.... bref, j'espère que tout aura marché pour vous ;-)

Dans tous les cas, remettez le volume d'entrée au minimum, c'est à dire au niveau du premier petit trait vertical sur la gauche, pour avoir un son "pur", c'est à dire qui ne sera pas modifié par le système. L'amplification arrivera par la suite...

Et si on apt-get-ais un peu ?

Maintenant que votre matériel est fonctionnel, passons aux logiciels nécessaires. Vous avez deux solutions.

Si vous souhaitez la solution "clés en main", ou si vous voulez avoir une machine et surtout un système qui ne fait que ça, je vous conseille d'installer une nouvelle distribution Linux, à savoir Ubuntu Studio. Cette dérivée d'Ubuntu est dédiée à tout ce qui touche aux médias et à la création multimédia. Ce système à 4 pré-configurations que vous pouvez mixer/installer, à savoir : audio, vidéo, graphisme 2D/3D & développement de greffons audios. Dans notre cas, seul le premier nous intéresse.

Le processus d'installation est très simple et basé sur celui d'Ubuntu. Vous devriez facilement pouvoir vous en sortir, la seule différence est qu'il n'y a pas d'interface graphique, vous devrez tout faire au clavier mais ça reste très simple. Je ne fais pas de tuto, vous en avez un bon ici.Au moment de l'étape Software Selection, ne sélectionnez QUE Audio Creation and Editing Suite. Si vous en prenez d'autres, ou pas celui-ci, vous n'aurez pas le support du noyau temps-réel. Suite à l'installation, vous aurez un système très complet pour faire de la MAO sous Linux!

Si vous souhaitez garder votre système Linux traditionnel et installer en plus les bons logiciels, voici comment faire. Il nous faut 4 choses : le serveur de son : Jackd, le simulateur d'ampli : Guitarix,le simulateur d'effets : Rakarrack et notre enregistreur multi-pistes : Ardour. Normalement, les paquets devraient être présents dans les dépôts de votre distribution. Pour Ubuntu, voici la commande pour tout installer d'un coup :

    sudo apt-get install jackd qjackctl guitarix rakarrack ardour

Le seul paquet inconnu ici est qjackctl, qui est une interface graphique pour Jackd.

Comme je l'ai dit plus haut, les logiciels que nous venons d'installer n'aurons pas de priorité temps-réel, puisque nous n'avons pas de noyau qui supporte le temps-réel. Vous pouvez suivre les explications de la doc d'Ubuntu pour l'installer, puis donner les bonnes priorités aux bons utilisateurs. Personnellement, je ne l'ai pas fait. Encore une fois, pour ce que je fais, j'ai assez avec mon noyau standard :-P

Ces paquets sont le minimum syndical à avoir pour pouvoir commencer à bidouiller et s'enregistrer. Notez que si vous avez déjà ampli/effets, et un moyen de les brancher à votre ordi, vous devriez pouvoir vous passer de guitarix et rakarrack... Cependant, en plus de ceux-ci, d'autres petits logiciels peuvent être intéressants à avoir, principalement pour les guitaristes. Petite liste (non exhaustive) :

  • Audacity : Autre enregistreur et mixeur de son. Je ne suis pas sûr qu'il tourne avec Jack.... Mais peut être utile pour de la post-prod sur un fichier son....
  • Hydrogen : Boite à rythmes, sympa pour rajouter une batterie sur vos compos ;)
  • Lingot : Accordeur
  • TuxGuitar : Éditeur de tablatures, équivalent de GuitarPro 5 en version libre. Indispensable pour les guitaristes :-P

Au fait, on peut faire quoi avec tout ça ?

Et bien, on peut faire plein de choses!! Comme je le disais plus haut, on va pouvoir simuler notre ampli, notre rack d'effets, puis enregistrer le tout.

Le serveur de son : Jackd

Avant de faire de la MAO sous Linux, il faut une bonne brique de départ. Cette brique va recevoir le son, et c'est elle qui va choisir quoi en faire. Cette brique, c'est Jackd, notre serveur de son. Nous l'avons installé plus haut, ainsi qu'un interface graphique pour le piloter (qjackctl). Lancez ce dernier programme (normalement, Applications > Multimédia > QJackCtl). Il faudra toujours le lancer avant de faire de la MAO. En effet, c'est lui qui gère tout le son qui transitera sur votre machine. Sans lui, aucun des logiciels suivants ne fonctionnera.

Cette interface est extrêmement simple. On ne se sert que de 4 boutons : "Démarrer", "Arrêter", "Connecter" et "Quitter". "Démarrer " va lancer le serveur, "Arrêter" va le stopper, "Quitter" quitte l'appli, et "Connecter" et bien.... c'est plus complexe ;)

Comme son rôle l'indique, Jackd est un serveur. Cela sous-entend donc qu'a un moment ou un autre, on aura des clients. Ce sont ses clients que l'on va connecter entre eux. Nous aurons deux types de clients :

  1. Les clients en lecture (ou ports de sortie) : les clients sur lesquels on va pouvoir lire, ceux qui nous enverrons du son.
  2. Les clients en écriture (ou ports d'entrée) : les clients sur lesquels on va écrire, ceux à qui on va envoyer du son.

Le rôle de notre bouton "Connecter", c'est ça : connecter les sorties des uns, sur les entrées des autres. Voici ci dessous la configuration que j'utilise le plus souvent. Vous voyez à gauche la colonne des clients en lecture et à droite celle des clients en écriture. Vous pouvez voir que je connecte la sortie du rack d'effets (rakarrack) sur l'entrée d'ardour, mon enregistreur multi-pistes. Cela signifie que tout le son qui aura été traité par rakarrack ira directement en entrée d'ardour.

Il y a deux clients spéciaux là dedans. system. Ce sont les clients qui représentent votre carte physique. À gauche, l'entrée (ou notre guitare) et à droite notre sortie (les enceintes).

Le simulateur d'ampli : Guitarix

Guitarix est un bon simulateur d'ampli pour Linux. Il est découpé en deux parties. La tête, et les effets. Personnellement, j'utilise très peu les effets intégrés, je préfère utiliser ceux de Rakarrack. L'avantage c'est que ça permet, quand on veux tester deux trois accords, de ne pas avoir à lancer notre rakarrack ;-) Les deux parties (tête et effets) sont deux clients séparés dans Jack. Le premier sera gx_head_amp et le second gx_head_fx. Ce que je fais, c'est que je connecte tout dans ce sens : system --> gx_head_amp --> gx_head_fx --> ...

Pour obtenir la même vue que moi du logiciel, il faut activer la vue des plugins (Greffons > Show Plugin Bar), celle du rack d'effets (Greffons > Show Rack), puis l'accordeur (Options > Tuner). Les plugins sont simplement les effets que vous rajoutez dans le rack. Vous les ajoutez en cliquant dessus dans le menu en haut à gauche. Je n'en ai pas ajouté beaucoup, juste le "Rack Mono", la "Distorsion Multibande", le "Compresseur", l'"Overdrive", le "Rack Stéréo" et l'équaliseur "3 Band EQ".

C'est une config parmi d'autres. Je ne l'utilise pas beaucoup, c'est tout ce que je pourrais vous dire dessus...

Le rack d'effets : Rakarrack

C'est là que les choses deviennent drôles.

Ce rack d'effets est vraiment très complet. Il dispose de nombreux effets que vous pouvez organiser dans des racks. Je n'ai pas encore regardé comment tout ça fonctionnait, comment on créait ses propres racks en agençant ses effets, et pour cause, le logiciel possède déjà une banque de racks (menu "Bank") très très complète, et pour l'instant j'ai simplement utilisé ceux-ci, en modifiant deux-trois réglages de pédales de temps en temps pour obtenir un truc plus à mon goût.

Pour vous donner un petit avant-goût, voici une petite vidéo trouvée sur YouTube, où le monsieur présente un peu les possibilités du logiciel :

Pour les connexions dans Jack : ... --> gx_head_fx --> rakarrack --> ...

L'enregistreur : Ardour

Enfin, Ardour est un enregistreur qui permettra d'enregistrer votre son.

Celui là, je ne l'ai quasiment pas utilisé, j'ai juste la base. On crée une piste pour la guitare (Clic droit sous la case "Général" > " New Track"). Pour la connexion dans Jack, il faut étendre le groupe "Ardour" des deux côtés (petites flèches à gauche du nom). On connecte ensuite la sortie de Rakarrack vers l'entrée de cette piste dans Jack. Tous les clients en sortie d'Ardour doivent être branchés sur "system", pour être sûr de tout avoir dans les enceintes. On clique sur record (bouton rouge) sur la piste guitare, idem dans la barre du haut. On fait "Play", et on joue :-)

Si vous n'avez pas de son, allez dans "Options", puis "Ecoute de Contrôle", puis sélectionnez "Écoute via Ardour". Normalement ça devrait marcher ;)

Enfin...

J'espère qu'avec tout ceci, vous aurez les bases pour bricoler un peu de MAO sur votre Linux. Encore une fois, ceci n'est pas un tutorial. Juste une présentation rapide de ce que j'utilise. Si vous en voulez plus, vous pouvez me répondre en commentaire, via twitter, ou jeter un coup d'oeil aux quelques liens ci dessous ;) Je vais continuer à jouer un peu plus avec tout ça, et je referais des articles plus détaillés pour mieux présenter les possibilités de chaque appli :)

Enjoy, and keep rockin'...

Liens

LinuxMao.org

UbuntuStudio

911 Tabs : Moteur de recherche de tablatures

Image originale

Cet article est libre et diffusé sous une licence Creative Commons CC-BY-NC. Vous pouvez rémunérer son auteur en utilisant le système Flattr :
Flattr this

Comments !