#guitar2bass – Quand une guitare veut devenir une basse...

Par @Quack1 dans le
Tags : #guitar2bass, #DIY, #I Make, #Guitare, #Lutherie, #Basse,
Partagez cet article! ~ Google+ ~ ~ Linkedin ~ Mail
Flattr this

Je vous en ai déjà suffisamment parlé, je me suis fabriqué une guitare électrique. Cette guitare avait quelques défauts que j'ai décidé de corriger, tout en modifiant complètement la guitare pour un faire une basse !

Comme je l'ai déjà expliqué, cet instrument était beaucoup trop grand pour pouvoir être joué comme une guitare. Un diapason de 77cm c'est entre 10 et 15cm de plus que sur une guitare « normale ». Par contre, ça commence à rentrer dans les standards de basses. C'est même un peu petit, mais ce sera déjà mieux que pour une guitare. C'est LA grande raison pour laquelle j'ai voulu un faire une basse.

Et puis, j'avais déjà une guitare. Apprendre la basse, c'est pas mal aussi, non ? 😄

Fixons les bugs

Avant de m'attaquer à la transformation « Guitare → Basse », il fallait corriger les quelques défauts qui restaient de la fabrication de la guitare.

J'en avait fait la liste ici :

  • Guitare trop lourde (5,2kg) ;
  • Manche trop large ;
  • Finitions trop baclées ;

Quand tout sera fini, je bricolerais sûrement une vidéo de mes travaux. En attendant, il faudra se contenter des photos 😉

La première étape avant de commencer tout travail sur la guitare est de démonter tout l'accastillage : enlever les cordes, les mécaniques, les micros, etc.

Ensuite, on peut s'attaquer au premier chantier : réduire le poids de la guitare. C'est assez compliqué de réduire l'épaisseur d'une guitare terminée. Pendant la fabrication, on peut utiliser une raboteuse pour réduire l'épaisseur, mais sur un instrument déjà fini ce n'est plus aussi simple. Et en plus, je n'avais pas ce type d'outils et machines à ma disposition.

Du coup, j'ai utilisé une technique un peu plus bourrine : la défonceuse. Avec une fraise adéquate on peut, petit à petit, enlever tailler le bois pour le dégrossir. C'est bien, ça va vite, mais ça fait de la sciure :)

J'avais pourtant oublié un détail important. Plus on enlève de la matière sur le corps de la guitare, moins il y a de place pour reposer la défonceuse et garder la même hauteur partout. Du coup, j'ai galéré comme j'ai pu pour dégrossir le corps d'un bon centimètre mais obtenir au final quelque chose de pas très droit.

J'ai ensuite rattrapé le même niveau partout avec une bonne ponceuse et un très gros grain (40-60). Après quelques feuilles usées j'ai pu obtenir un très bon résultat :) J'en ai également profité pour raper et poncer les bords de la guitare pour leur redonner un côté bien arrondi et agréable au toucher.

Même sans avoir tout poncé à fond, le rendu est déjà très sympa !

Manque de bol, ça a aussi été le dernier voyage de la défonceuse :/

Enfin, j'ai ressorti ma grosse râpe, et je me suis attaqué au manche.

C'est, incontestablement, ce qui aura été le plus dur pendant cette première séance de travail. Comme j'en parlais ici, mon manche en frêne est très dur et donc difficile à travailler.

J'y suis allé à la râpe, petit à petit, pour dégrossir et reformer le manche proprement, pour lui donner un bel arrondi plus facile à prendre en main. J'ai commencé par faire presque tout le côté gauche, et j'ai entamé l'autre côté. Il faut faire gaffe, avec la râpe, de ne pas aller trop loin et, soit arriver jusqu'au Truss Rod, soit « casser » l'arrondi et avoir un manche qui fini par être triangulaire. Pour ça, rien de mieux que d'y aller petit à petit et s'arrêter souvent pour toucher et sentir où on en est du travail.

Finalement, presque la moitié du travail a déjà été faite sur le manche, ce qui est déjà pas mal !

Et après un premier poncage rapide ça commence à avoir un bon rendu.

 

Je n'ai pas eu le temps d'aller plus loin la dernière fois, les prochaines étapes sont, à ce stade :

  • finir le profilage du manche ;
  • râper/poncer les différentes parties pas encore bien propres (par exemple, la tête (voir photo ci dessus) et l'accès aux aigus) ;
  • râper/poncer la touche pour lui donner une forme un peu « ronde » et limer le bord des frettes.

Le reste, concernera la transformation pure de la guitare en basse, et c'est une autre histoire ;)

À Paris, je n'ai pas d'atelier ni d'outils pour pouvoir bosser convenablement. Je ne peux avancer sur ce projet que pendant les quelques week-ends et vacances où je rentre en Bretagne. Je n'avancerais donc pas sur ce projet avant (au moins) cet été. Pour les plus pressés, il faudra attendre encore un peu !

Cet article est libre et diffusé sous une licence Creative Commons CC-BY-NC. Vous pouvez rémunérer son auteur en utilisant le système Flattr :
Flattr this

Comments !